Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Grande-Bretagne: une nation pirate

cela parait invraisemblable mais l’impunité impérialiste est telle qu’un tribunal peut juger que l’or vénézuélien appartient à la créature que les USA ont inventée, comme d’ailleurs statuer sur la culpabilité d’Assange… Qui ose parler du droit en cautionnant la propagande de ces gens-là (note et traduction de Danielle Bleitrach)

03/07/202

Un tribunal britannique reconnaît Juan Guaido comme le président “ sans équivoque ” du Venezuela dans la lutte juridique pour des tonnes d’or

2 juil.2020

La Haute Cour du Royaume-Uni a statué que le président légitime du Venezuela est en fait son chef autoproclamé Juan Guaido, et non l’élu Nicolas Maduro, dans une étrange bataille juridique pour 1 milliard de dollars d’or.

La Banque d’Angleterre (BOE) détient près de 2 milliards de dollars d’or du Venezuela à des fins de garde. Alors que le gouvernement vénézuélien et l’opposition revendiquent la fortune, la Haute Cour a été chargée de décider qui mérite les fonds, et a déclaré jeudi que le Royaume-Uni “reconnaît sans équivoque” le président autoproclamé Guaido comme président.

“Quelle que soit la base de cette reconnaissance, le gouvernement de Sa Majesté a reconnu sans équivoque M. Guaido comme président du Venezuela”, a déclaré jeudi le juge Nigel Teare. «Il s’ensuit nécessairement que le gouvernement de Sa Majesté ne reconnaît plus M. Maduro comme président du Venezuela.»

La banque centrale du Venezuela veut récupérer l’or afin qu’il puisse être vendu pour acheter des médicaments et du matériel pour combattre Covid-19. Il a déclaré que les fonds seraient transférés au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour s’assurer qu’ils ne soient pas utilisés à autre chose, mais l’opposition s’y oppose et affirme que Maduro veut utiliser l’argent pour payer ses alliés étrangers.

Guaido, qui s’est identifié comme président par intérim du pays depuis 2019, avec le soutien des pays occidentaux, affirme que l’or est à lui et a prétendu que la banque «financerait la torture» si Maduro gagnait. Le gouvernement britannique compte parmi plus de 50 nations qui ont reconnu Guaido comme leader du Venezuela.

Un avocat de la banque centrale du Venezuela a déclaré qu’il ferait appel du jugement qui “ignore totalement la réalité de la situation sur le terrain”.

La BOE a rejeté la demande du Venezuela de retirer l’or en janvier, ce qui aurait été fait à la demande de responsables américains. Cela a incité la banque centrale du Venezuela à déposer une plainte contre la BOE en mai. L’argument met en évidence le fait que le ministère britannique des Affaires étrangères entretient des relations diplomatiques complètes avec le gouvernement Maduro, en affirmant que le Royaume-Uni ne peut pas avoir ces relations tout en reconnaissant quelqu’un d’autre comme chef de l’État.

Le gouvernement vénézuélien a d’abord pris des mesures pour retirer ses réserves d’or après les élections de 2018, que Maduro a remportées et que l’opposition a boycotté. Boris Johnson, qui était alors ministre des Affaires étrangères, a déclaré à l’époque que le Royaume-Uni «pourrait devoir resserrer la vis économique du Venezuela», et avec les nouvelles sanctions américaines imposées au pays, sa banque centrale a informé la banque britannique qu’elle souhaitait reprendre son or.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments