Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Vénissieux : Élections municipale et métropolitaine : coup double pour Michèle Picard

ça a été incontestablement une des grandes joies de ces élections municipales et l’écho s’en est répercuté loin, nos camarades du KPRF ont interrogé Marianne “Et Vénissieux!”, quand celle-ci leur a dit les résultats, ils ont crié “Hourrah!” (note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

 Gilles Lulla 

La gauche et les écologistes conduits par Michèle Picard ne remportent pas seulement l’élection municipale, ils s’imposent également dans la circonscription métropolitaine des Portes du sud. Ils enverront huit élus sur les bancs de la Métropole.

Si la victoire de Michèle Picard était attendue à Vénissieux pour les municipales, elle l’était moins pour les métropolitaines sur la circonscription des Portes du sud, qui comprend également les villes de Saint-Fons, Corbas, Feyzin et Solaize.

Avec 39,87 % des voix, le rassemblement de la gauche et des écologistes devance de plus de six points la liste du député LREM Yves Blein. Christophe Girard (Les Républicains) suit avec 15,9 % des suffrages. Damien Monchau (Rassemblement national) ferme la marche avec 10,58 %.

Sur l’ensemble de la circonscription, seuls 12 204 électeurs sont allés voter sur près de 54 000 inscrits, soit une participation inférieure à 23 %.
À Vénissieux, la participation atteint 25 %. Michèle Picard fait un peu mieux à domicile que sur l’ensemble de la circonscription en récoltant 40,66 % des voix.

S’agissant d’un scrutin avec prime majoritaire, cette victoire permet à la liste conduite par Michèle Picard de remporter 8 des 11 sièges* réservés à circonscription des Portes du sud à la Métropole. « Cette victoire est le signe du désaveu et de l’échec de notre député, du refus cinglant des politiques libérales qu’il mène à l’Assemblée sous la bannière de La République En Marche, a déclaré Michèle Picard. Elle marque aussi le renouveau dans les pratiques démocratiques comme dans la prise en compte de l’intérêt des communes et des habitants, que nous voulons engager à l’échelle de l’agglomération lyonnaise. »

Sur l’ensemble du territoire métropolitain, le rassemblement de la gauche et des écologistes a raflé 9 des 14 circonscriptions, ce qui lui assure 84 conseillers métropolitains, soit plus de la majorité absolue (76). Il n’y aura donc pas de « 3e tour » le jeudi 2 juillet pour la désignation du président. L’écologiste Bruno Bernard est assuré de prendre les rênes de la Métropole de Lyon.

* Les huit élus métropolitains de la liste « Pour une métropole des communes et des citoyens, les forces de gauche et écologistes rassemblés » : Michèle Picard (Vénissieux), Pierre Athanaze (Feyzin), Marie-Christine Burricand (Vénissieux), Idir Boumertit (Vénissieux), Véronique-Denise Giromagny (Corbas), Gilles Roustan (Vénissieux), Michèle Édery (Saint-Fons), Pierre-Alain Millet (Vénissieux). Les autres élus de la circonscription sont Yves Blein et Nathalie Frier (Nous la Métropole), Christophe Girard (Pour une Métropole juste).

Élections métropolitaines – Résultats du 2nd tour sur la circonscription des Portes du sud

Michèle Picard : 39,87 % (4736 voix)
Yves Blein : 33,65 % (3998 voix)
Christophe Girard : 15,90 % (1889 voix)
Damien Monchau : 10,58 % (1257 voix)Share

TweetShare Tumblr Pinterest

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments