Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Fermeture de Fessenheim : une forfaiture, Yves Bréchet*

dans l’excellente revue “progressistes”, à laquelle je viens de m’abonner, est posée la question de l’énergie nucléaire qui fait de la France un des pays les moins pollueur… Abandonner cet engagement, condamner des milliers de travailleurs au chômage est exactement le contraire de ce qu’il faut faire et la démagogie d’une pseudo-écologie du pouvoir doit être dénoncée comme une “forfaiture” (note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Yves BRECHET est membre de l’Académie des Sciences.


Au delà de la controverse pro/ anti-nucléaire, le traitement de ces salariés méprisés et jetés comme des kleenex, manœuvrés comme des pions sur un échiquier par les politiques, est simplement indigne.

Il est temps d’appeler un chat un chat. Il n’y a aucun sens du point de vue du bien public à arrêter un outil industriel amorti, dont la sûreté est garantie par l’ASN indépendante, et qui fournit de l’électricité décarbonée.

Il relève de la forfaiture de dire aux salariés que la perte d’emplois sera compensée par les activités de démantèlement quand on sait qu’il faut dix fois moins de personnel, sur une durée du même ordre de grandeur, pour démanteler une centrale ou pour la faire fonctionner.

Il est insensé de prendre de telles décisions avant d’avoir mis en place les dispositifs de remplacement qui permettent d’assurer la fourniture d’électricité pilotable. Il est inconscient de penser s’appuyer sur nos voisins qui ont bien du mal a gérer l’intermittence de leur parc de renouvelables.

Si on rajoute à cela les indemnités de fermeture anticipée à verser aux actionnaires, indemnités justement prévues par la loi pour que l’Etat ne puisse se permettre de spolier sans contrôle ni vergogne, y compris les actionnaires allemands et suisses, on converge vers le grand n’importe quoi du point de vue du bien commun.

Pourtant ceux qui font cela sont tous sauf bêtes. Il y a une logique à cela, elle est vieille comme la politique, elle s’appelle le clientélisme.

Il est temps de faire un parallèle évident avec d’autre fermetures d’usines rentables dans d’autre secteurs industriels, pour le seul profit à court terme des actionnaires. La différence est que le maître à servir ici n’est pas l’actionnaire , mais l’électorat vert qu’on espère attirer par cette décision absurde.

Nous voyons à l’œuvre ce que j’appelle « l’actionnariat électoral » ou, pour attirer des votes on sacrifie le bien commun. Nous le voyons ici pour « l’actionnariat vert », vous le verrez bientôt pour « l’actionnariat brun », probablement avec les mesures idoines. C’est d’une logique impeccable, une logique de « banquier électoral ».

A part que Raymond Aron (sans doute un dangereux gauchiste…) avait défini il y a longtemps ce style de politiques : « Ils sont faits pour la conquête du pouvoir, pas pour son exercice ».

Yves Bréchet

——————————-

Forfaiture

Littré : Terme de féodalité. Violation du serment de foi et hommage. Le fief pouvait être repris pour cause de forfaiture.

Académie Française : Terme de jurisprudence. Violation par un fonctionnaire public, un magistrat des devoirs essentiels de sa charge

Par extension :

Manquement grave à une parole donnée, à son devoir; trahison de la confiance d’autrui. Couvrir, vis-à-vis du peuple français, une liquidation éventuelle de son Empire serait, de notre part, une forfaiture (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 608).

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
6 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

(supprimer le précédent, parti trop vite; merci) Yves Bréchet, physicien, polytechnicien et membre de l’Académie des sciences et président du conseil scientifique de Framatome et conseiller scientifique de Saint-Gobain, ancien commissaire à l’énergie atomique, cherche à se positionner “hors de la controverse pro/anti nuclaire” alors qu’il est à deux pieds dedans ! Trois centrales françaises sont collées à la frontière belge et menacent ce pays. Sa commission parlementaire Tchernobyl a conclu qu’on n’aurait jamais du bâtir une centrale à moins de 300 km d’une grande ville. Or la centrale proche d’un zone la plus peuplée d’europe est belge (Doel, c’est… Lire la suite »

Le nucléaire c’est aussi l’affirmation de la science et de l’intelligence de l’homme. Ce n’est pas le projet des gourous verts de gris. Le projet ASTRID abandonné consistant à utiliser les déchets nucléaires pour la production d’électricité donnait 7 siècles de production électriquee t rayait de la carte 70% des déchets nucléaires français actuels. Trop long pour MACRON qui est à la FRANCE ce que PETAIN est à la liberté. Et les verts de gris stupides petits bourgeois enflés, gourous du fromage de chèvre, ce qui encore insulte la chèvre. On aurait aimé que ces petits marquis, EELV, s’attaquassent plutôt… Lire la suite »

Si l’on devait être rationnel sur la dangerosité des technologies, nous devrions combattre l’automobile plutôt que les centrales nucléaires en tenant compte des statistiques sur la mortalité lié à l’une et l’autre des technologies et surtout l’ingénierie financière responsable de millions de morts. La fermeture de cette usine électrique va profiter à qui ? La consommation ne baissant pas où va-t-on s’approvisionner ? Les Allemands annoncent une électricité décarbonée vont-ils se fournir chez le voisin Polonais ? @etoilerouge si dans l’absolu il faut être pour le désarmement celui-ci ne peut se faire tant que l’impérialisme menace. Je suis persuadé que… Lire la suite »

Bien d’accord avec vs quant au caractère dissuasif…de la dissuasion. Mais , demes souvenirs, je n’ai jamais vu les verts de gris s’attaquer à l’arme nucléaire. Drôle d’écologie tt de même. Car l’écologie est une science mais les partis écologistes n’ont rien ou peu de scientifique et leurs philosophies est clairement anti humaine, anti science, anti progrès et donc fondamentalement réactionnaire . En tt cas l’écologie EELV celle des petits bourgeois des villes et des champs. Ces partis participent au décervelage, aux attaques contre la raison, et ont des intérêts cachés clairement pro germano américain. Ils nient de façon effrayante… Lire la suite »

Je dois donc rappeler que le “mouvement pour la paix” des années 60 (porté par les communistes) était anti-nucléaire et auquel participaient largement les écologistes. Il y eut aussi “Les médecins contre l’hiver nucléaire”, etc. J’étais là pour chahuter Brice Lalonde à La Hague vers 85… Mais je n’espère pas vous “dissuader”.

Les médecins? Médecins sans frontières ds son titre même refuse les frontières et met donc en cause l’un des éléments de la paix mondiale défini par l’ONU: le respect des frontières et des gouvernements, le refus de l’ingérence! Voilà comment des idées généreuses st déformées rapidement par des LALONDE, des KOUCHNER ( médecin ) pour imposer ensuite par l’impérialisme le droit d’ingérence responsable de millions de morts. Et d’un anticommunisme grandissant alors que ces pays ont toujours développé et souvent les premiers le droit de se soigner gratuitement pour tous. A-t-on un jour entendu KOUCHNER nous expliquer ce qu’il se… Lire la suite »