Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La Banque mondiale reconnaît que Cuba possède le meilleur système éducatif d’Amérique latine

le meilleur système de santé, le meilleur système éducatif, malgré le terrible blocus. Mais quel est donc le secret de Cuba ?

photo de l'auteur15:08Publié par Jesús Agredo


Selon la Banque mondiale, “aucun système scolaire latino-américain, à l’exception de Cuba, n’est au niveau mondial”

L’un des plus grands problèmes qui affectent l’Amérique latine et les Caraïbes est l’éducation, qui est généralement très faible en termes de qualité, ce qui empêche ces pays d’avoir un développement et des progrès supérieurs. La Banque mondiale a publié un rapport sur le problème de l’éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes. Comment améliorer l’apprentissage? La recherche analyse les différents systèmes d’enseignement public des pays du continent et les principaux défis auxquels ils sont confrontés.

En Amérique latine, les enseignants de l’éducation de base (préscolaire, primaire et secondaire) représentent un capital humain de 7 millions de personnes, soit 4% de la population active du pays, et plus de 20% des travailleurs techniques et professionnels. Leurs salaires absorbent 4% du PIB du continent et leurs conditions de travail varient d’un endroit à l’autre. Les éducateurs mal payés sont majoritairement des femmes – 75% en moyenne – et appartiennent aux couches sociales modestes. Par ailleurs, le personnel enseignant a plus de 40 ans et est considéré comme “vieilli”.

La Banque mondiale récapitule que tous les différents gouvernements du monde examinent attentivement “la qualité et la performance des éducateurs”, la manière dont les objectifs des systèmes éducatifs s’habituent aux réalités. Désormais, l’accent est mis sur l’acquisition de compétences et pas seulement sur la simple accumulation de connaissances. La conclusion du document est impitoyable. La Banque mondiale souligne “la faible qualité moyenne des enseignants en Amérique latine et dans les Caraïbes”, qui constitue le principal obstacle à l’avancement de l’éducation sur le continent. Le contenu académique est insuffisant et les pratiques inefficaces.

Peu et mal formés, les éducateurs ne consacrent que 65% du temps de cours à l’enseignement, “ce qui équivaut à perdre une journée complète d’enseignement chaque semaine”. Par contre, le matériel pédagogique reste peu utilisé, notamment les nouvelles technologies de l’information et la communication. De plus, les enseignants ne parviennent pas à imposer leur autorité, à retenir l’attention des élèves et à motiver la participation.

Selon l’institution financière internationale, “aucun corps enseignant de la région ne peut être considéré comme de haute qualité par rapport aux normes mondiales”, à l’exception notable de Cuba.

Cuba, où l’éducation est la principale priorité depuis 1959, dispose d’un système éducatif efficace et d’enseignants de haut niveau. L’île n’a rien à envier aux nations les plus développées. Cuba est également le pays de la planète qui consacre la plus grande partie à l’éducation avec 13% du budget national.

système-éducatif-cuba-Amérique latine

Ce n’est pas la première fois que cette institution financière fait l’éloge du système éducatif cubain. Dans un précédent rapport, l’organisation a rappelé l’excellence du système social du pays:

” Cuba est internationalement reconnue pour ses réalisations dans les domaines de la santé et de l’éducation, avec un service social qui surpasse celui de la plupart des pays en développement et dans certains secteurs par rapport à celui des pays les plus développés. Depuis la révolution cubaine de 1959 et la mise en place d’un gouvernement communiste à parti unique, le pays a créé un système de services sociaux garantissant un accès total à l’éducation et à la santé, assurés par le pays.

Ce modèle a permis à l’île de parvenir à l’alphabétisation universelle, à mettre fin à certaines maladies, à l’accès général à l’eau potable et à la santé publique de base, l’un des taux de mortalité infantile les plus bas de la région et l’une des plus longues espérances de vie. “

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

Cuba résiste toujours même si ses conditions de vie en autarcie sont difficiles et doit notamment affronter le honteux blocus de l’impérialisme Nord-Américain mais pas seulement, certains pays en occident n’étant en retard pour en copier au moins une partie ! Vivre en autarcie Cuba en fait la démonstration avec un % majoritaire que c’est possible et fait vivre l’alimentation Biologique réclamée à corps et à cris par notre Peuple. Il apparaît évident que sans ce maudit blocus Cuba serait déjà industrialisé au niveau des pays occidentaux ! Si des problèmes alimentaires subsistent c’est au niveau de la diversification et… Lire la suite »

Je manque un lien vers les publications de la banque mondiale dans cette article.

Oui

Leur secret: la résilience !