Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Les multiples paramètres pour une évaluation des relations sino-américaines, par Hu Xijin

Il faut dire que dans l’hystérie générale la Chine tranche par son calme et sa rationalité… les Etats-Unis ont l’argent, les armements, les capacités technologiques, mais la Chine a le temps, pourvu qu’elle sache en maîtriser chaque étape et en sachant qu’elle joue en second après les coups de l’adversaire… (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié: 2020/6/6 12:53:400


Concernant la Chine et les États-Unis, on peut ramener la situation aux points suivants:

Premièrement, les États-Unis sont plus forts et plus puissants que la Chine. Ceci est un fait fondamental. Ni la politique de la Chine envers les États-Unis ni notre idéologie sociale ne peuvent être dissociées de ce fait. Sinon, nous sommes obligés de faire des erreurs et cela nous conduirait à des écarts stratégiques. Quant à la force des États-Unis, je n’ai pas besoin d’en dire trop. Son PIB, sa force scientifique et technologique avancée, sa supériorité militaire absolue, sa capacité de mobilisation internationale n ° 1 mondiale et sa capacité à façonner l’opinion publique sont toujours là.

Deuxièmement, les États-Unis, bien que puissants, n’ont pas la capacité de détruire la Chine. Leur supériorité militaire est incontestable, mais cela ne peut compenser les risques insupportables d’une confrontation militaire avec la Chine. La dissuasion nucléaire et les capacités de combat offshore de la Chine sont devenues des barrières que les États-Unis ne peuvent franchir. Les bases agricoles et industrielles de la Chine ont été établies et la capacité d’auto-amélioration scientifique et technologique s’est formée. Le grand marché en croissance de la Chine est attrayant pour le monde extérieur. En conséquence, la Chine est devenue la deuxième plus grande économie du monde et les États-Unis ne peuvent ni conquérir ni étouffer la Chine. Il s’agit d’une autre dimension tout aussi importante pour évaluer la situation stratégique de la Chine et des États-Unis.

Troisièmement, bien que les États-Unis soient forts, leurs lignes de front sont trop étendues, leur politique chinoise s’est fixé un objectif trop élevé et ils ont adopté une approche en terme de découplage consistant à résister à la mondialisation et à inverser la tendance. La Chine, quant à elle, s’est engagée à réformer et à s’ouvrir sur la base de notre propre action. Il faut dire que la stratégie américaine sera plus difficile à mettre en œuvre, rencontrera plus de résistance, et sera laborieuse. La voie de la Chine est terre-à-terre, hautement soutenue chez elle et hautement durable. Avec le jeu à long terme entre la Chine et les États-Unis, il sera plus difficile pour les États-Unis de maintenir leur stratégie, à la fois en interne et en externe.

Quatrièmement, l’épidémie soudaine de COVID-19 a un impact beaucoup plus important et à long terme sur les États-Unis que sur la Chine. Bien que les émeutes contre le racisme aux États-Unis aient été déclenchées par un autre incident, les deux problèmes ont eu tendance à converger. À court terme, les États-Unis sont confrontés à une soudaine incertitude globale. 

Dans les relations sino-américaines, la Chine est en position de défenseur stratégique. Nous ne prendrons pas l’initiative de détériorer les relations sino-américaines. Au lieu de cela, nous adopterons toujours une attitude réaliste et prudente. Dans le même temps, la Chine a la capacité de s’en tenir à l’essentiel de ses principaux intérêts nationaux. La Chine a la capacité et l’espace pour engager un rapport des forces avec les États-Unis pendant une longue période.

L’auteur est rédacteur en chef du Global Times. opinion@globaltimes.com.cn

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments