Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le communisme chinois au féminin

Quand je vous disais que tout était dans le cinéma… Le cinéma chinois accorde de plus en plus un rôle central aux femmes pour montrer la permanence des valeurs , celles aussi sur lesquelles est fondé le socialisme face aux appétits du marché. Il y a eu l’Adieu et le séjour dans les monts Fuchun pour dire ce dialogue au féminin face à l’accélération de l’Histoire. Mais souvenez-vous aussi de la grande muraille de Yimou Zhang ,ce grand spécialiste de la femme chinoise, la rencontre entre la Chine et l’occident face au péril engendré par la voracité humaine, ces monstres et la Chine sentinelle de l’Humanité. on voyait les valeurs humanistes et solidaires de a CHine incarnée par une femme généralissime opposées à l’individualisme du cow boy américain…

Il y a eu aussi l’Adieu cet échange entre une aïeule que l’on croit mourante et ses enfants,petits enfants venus de la diaspora -Etats-Unis et Japon… L’aïeule tient la famille qui tient bon dans le mensonge pour qu’elle parte tranquillement, mais l’aïeule est en fait un ancien soldat de la longue marche, et elle donne des leçons à la petite fille, des leçons de résistance, de collectif et d’indépendance en matière de jouissance et de refus du conformisme.

Billi (Awkwafina) et sa grand-mère Naï Naï (Shuzhen Zhao).

Puis il y a eu, la réalité, le péril qui menaçait l’humanité… comme partout les femmes ont été en première ligne dans la lutte contre l’épidémie, le personnel santé… Ces femmes se coupant les cheveux pour demander à aller en première ligne dont faisait état la presse chinoise, leur adhésion massive au parti communiste chinois… Ces militants communiste assurant le contrôle du respect du confinement qui dans leur immense majorité étaient des femmes.

Bref derrière le marché, le gain comme dans le caractère chinois, il y avait la remontée en force d’un mélange de traditions et du non marché de l’avenir, ce qui a été totalement insupportable à nos commentateurs.

Mais le cas le plus caractéristique est sans doute celui de cette scientifique de renom, dirigeant le laboratoire de Wuhan…

Chen Wei, une épidémiologiste de renommée mondiale, a surpris le monde entier en s’injectant un vaccin non testé contre le coronavirus.

Les scientifiques chinois cherchent activement un moyen de combattre le Covid-19 mais les vaccins prennent généralement plusieurs mois à voir le jour car ils doivent passer par des tests et des essais sur des animaux.

Devant les photographes, Chen Wei a sauté quelques étapes en se faisant injecter le vaccin non testé. Six membres de l’Armée populaire de libération de la Chine (APL) ont également reçu le vaccin. Par ce geste, la Chine veut montrer qu’elle progresse dans la lutte contre le Covid-19.

Autre visage de ce socialisme chinois Liu Yang,première astronaute chinois en 2012. En 2019, la Chine est devenue la premiere puissance spatiale mondiale en nombre de lancements… avec des fusées portant le nom de longue marche…

La longue marche de la Chine vers le socialisme a été aussi celle des femmes qui ont pris le fusil et ont refusé d’avoir les pieds bandés il y a désormais bien longtemps mais le temps est ce que la Chine maîtrise le mieux…

danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments