Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Les copistes et les barbares de la chute d’un monde

Pourquoi les uns s’obstinent-ils à parodier les derniers sursauts du peuple qu’ils méprisent et humilient, à usurper le Front National de la Libération et le Front populaire des conquêtes ouvrières? Pourquoi les autres cherchent-ils l’ ‘onction médiatique, eux qui se trahissent d’abord eux-mêmes, eux qui acceptent de renoncer à un idéal, au profit d”une ambition toujours inassouvie, ils choisissent leur autodestruction en chevauchant les ultimes forces d’un parti communiste … parés de quelques trésors arrachée au 75.000 fusillés.

Ecrire face à cela pour dire que non le monde n’est pas voué à l’arbitraire, que la haine, le racisme, l’antisémitisme, ne sont pas la seule manière d’exprimer sa colère de classe devant toutes les trahisons, qu’il y a eu d’autres temps d’autres combats auxquels on pouvait participer et se sacrifier sans attendre rien pour soi, qu’il eut une civilisation autre, que quelque chose demande à naître et est déjà là.

C’est là que je puise des forces dans l’Histoire, dans la lecture de Duby décrivant l’an mille…

Pauvres maîtres, pauvres écoles, très pauvre science. Mais du moins fidèles et pour cela capables, dans une civilisation aussi démunie, de soutenir l’art au-dessus d’une sauvagerie totale. Il peut paraître dérisoire d’entendre, près des sanctuaires où les rois recevaient l’onction sainte, où les chroniqueurs recueillaient le souvenir de leurs exploits et présentaient les souverains à la fois comme les hommes de dieu et comme les héritiers d’Auguste, appliquer les ornements d’une rhétorique cicéronienne à des chefs de bande parés de verroterie et qui s’épuisaient en chevauchée inutiles. Du moins ces centres d’études, ces bibliothèques, ces trésors dont ls plus beaux camés portaient les portraits le profil de Trajan ou de Tibère, ont-ils assurés,par une chaîne ininterrompue de renaissances naives et ferventes la permanence d’une certaine idée de l’homme.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments