Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le Minnesota recherche une collaboration médicale et scientifique avec Cuba

Le Minnesota a toujours été un état assez particulier aux Etats-Unis, un de ceux où la question du socialisme a continué de se poser et dont certains gouverneurs n’ont pas craint de défier le blocus des Etats-Unis contre Cuba. Mais il témoigne aussi de la méconnaissance que nous avons des Etats-Unis et plus réjouissant encore de l’aura internationale que Cuba a réussi à conquérir par la dignité, l’humanité et la force de son combat. Que les communistes français en tirent des leçons sur la manière dont une volonté politique peut ce qui parait impossible, au lieu de ne cesser de chercher les chemins de la lâcheté, de la dérision, des mondanités (note et traduction de danielle Bleitrach)

 http://www.cubadebate.cu/etiqueta/colaboracion-medica/

Une résolution présentée à l’Assemblée législative de l’État américain du Minnesota appelle à une collaboration médicale et scientifique avec Cuba pour faire face à la COVID-19 .

Le document, rédigé par les sénateurs d’État Sandra Pappas et Patricia Torres Ray, demande que le gouverneur du Minnesota, le démocrate Tim Walz, dirige l’activité du ministère de la Santé et d’autres agences en vue d’une enquête sur le potentiel de collaboration avec la Grande Antille, pour obtenir une aide et une expérience cruciales qui profiteraient aux résidents de l’État, au milieu de la crise sanitaire actuelle.

La résolution demande à l’assemblée législative du Minnesota d’interpeller le Congrès et la présidence américaine pour que soient levées les restrictions qui empêchent l’accès à l’expertise médicale cubaine, y compris l’importation d’interféron alpha-2B recombinant.

Le texte, présenté vendredi dernier et envoyé au Comité sénatorial des finances et de la politique sanitaire et des services sociaux du Minnesota pour examen, exhorte les autres territoires d’Amérique du Nord à se joindre à cette action et à approuver des documents identiques ou similaires.

Cuba a une longue histoire de soins de santé dans d’autres pays et une grande partie de son personnel médical est désormais intimement impliqué dans la lutte contre le COVID-19 dans le cadre de la Brigade médicale internationale Henry Reeve, spécialement formée contre les catastrophes et les épidémies graves, a souligné la résolution.

Concernant l’interféron alpha-2B recombinant , la résolution souligne que Cuba propose des schémas thérapeutiques utilisant ce médicament, dont l’utilisation aux États-Unis n’a pas été approuvée.

Le texte reconnaît que ce médicament est un élément crucial du traitement antiviral pour lutter contre le nouveau coronavirus et que plus de 80 pays ont manifesté leur intérêt pour l’acquérir.

De même, il rappelle que le blocus imposé par les États-Unis à Cuba il y a près de 60 ans “a sévèrement restreint la collaboration dans la recherche scientifique et médicale”, et souligne que les résidents du Minnesota devraient bénéficier de l’expérience médicale de l’île, comme ils l’ont fait. de nombreux pays dans le monde.

(Avec des informations de Cuba Minrex)

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Ce que ni l’UE ni ses membres ne sont capables de faire, un état des USA peut le faire. Comme quoi, c’est juste une question de volonté.

[…] Le Minnesota recherche une collaboration médicale et scientifique avec Cuba […]