Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Michel Piccoli en RDA par Laura Laufer

Voici un fragment de film curieux : Michel Piccoli jouant le brigadiste Maurice Rouger, engagé aux côtés de la Colonne Thälmann, dans le soutien aux  républicains espagnols.  Il s’agit du deuxième  film consacré à Ernst Thälmann, une commande officielle de la RDA réalisée par Kurt Maetzig.

Deux mots sur le contexte de production : après la partition de l’Allemagne, Kurt Maetzig a joué un rôle important en RDA dans la relance du cinéma allemand placé sous l’autorité des Soviétiques avec le retour de quelques émigrés et l’exploitation des studios de Babelsberg. L’État détient le monopole de la production cinématographique à travers la Deutsche Film Aktiengesellschaft (DEFA) que Kurt Maetzig contribue à fonder. La thématique antifasciste, le prolétariat – héros et l’illustration historique de la lutte des classes seront les sujets dominants soumis, avant production, au parti communiste d’Allemagne.

Les deux films de Kurt Maetzig consacrés à Ernst Thälmann sont une commande officielle de l’État pour consacrer Thälmann héros gloire nationale. C’est l’époque où les productions DEFA font parfois appel à des acteurs français, appartenant alors au PCF ou proches du parti : ainsi Gérard Philippe (Till l’espiègle réal. Gérard Philippe et Joris Ivens), Simone Signoret  (Un matin comme les autres, réal.Yannik Bellon épisode de La Rose des vents supervision de Joris Ivens et Alberto Cavalcanti ), Yves Montant et Simone Signoret (Les Sorcières de Salem réal. Raymond Rouleau)  ou Piccoli pour le deuxième film  sur Ernst Thälmann de Kurt Maetzig.

 En décembre 1965, sous l’ère Brejnev , Kurt Maetzig, communiste convaincu  tombe en disgrâce avec l’interdiction de son film C’est moi le lapin (Das Kaninchen bin ich) qui inaugure la liste  des « films lapins ». il s’agit de  réalisations diverses  signées par d’autres cinéastes également  frappés d’interdit. Les »films lapins »  ne sortiront  qu’en 1989-1990.  

Maetzig présidait la Fédération internationale des ciné-clubs (FICC). François Truffaut lui succèdera en 1970, alors que la fédération de RDA  s’auto — dissout, à la suite de l’effondrement du mouvement de ses ciné-clubs. Le contrôle politique étouffant alors progressivement la création artistique et cinématographique de RDA.

En complément tu peux mettre le fragment de film en partage : https://youtu.be/OtQgNb1Z9p0

Et en liens pour ceux qui s’y intéressent  les deux films entiers : Ernst Thälmann (1954) Teil 1 – Sohn seiner Klasse

Ernst Thälmann – Führer seiner Klasse (DEFA 1955) allemand sous titré anglais

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

bonjour
comment avoir les sous titres en anglais? existerait il une version française? merci pour ta réponse et porte toi bien