Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La Chine et l’Occident peuvent-ils coexister malgré des idéologies différentes?

Atténuons plutôt qu’exaspérer et faisons la démonstration de ce que nous sommes et voulons dans les faits. Alors les Etas-Unis et l’occident auront de plus en plus de mal à imposer leur propagande anti-chinoise. Cette “opinion” de Hu Xijin, rédacteur en chef de Global Times est probablement en accord avec la direction du parti, mais une bonne partie de l’opinion publique chinoise est beaucoup plus révoltée. Une pression s’exerce sans doute pour une plus grande radicalité. Les deux sessions de ce qui est l’équivalent du parlement chinois seront très importantes tant sur le bilan économique que sur l’attitude face à l’agressivité occidentale. Ce qui est sur c’est que sera ré-affirmé comme ici le choix socialiste et le rôle du Parti communiste. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Par Hu Xijin Source: Global Times Publié: 2020/5/16 17:00:4113


Photo: VCG

Les divergences idéologiques entre la Chine et l’Occident peuvent-elles être atténuées et leurs valeurs communes développées ? c’est une grande question. Les États-Unis incitent l’Occident à en finir avec la Chine, en utilisant le moyen le moins coûteux en incitant les pays occidentaux à mettre en avant leurs différences idéologiques avec la Chine. 

Les États-Unis utilisent intentionnellement la différence d’éthique entre la Chine et l’Occident comme un outil politique. La coopération en termes de valeurs est devenue un concept populaire en Occident. Certaines forces délimitent les frontières en fonction de valeurs, et ce en ayant un œil sur la Chine. Même certains Indiens sont incités à rejoindre cette alliance fondée sur des valeurs.

Par conséquent, il y a une nécessité stratégique à affaiblir le conflit entre les valeurs chinoises et occidentales et de réduire les frictions idéologiques. 

La différence systématique entre la Chine et l’Occident ne doit pas être trop idéologisée, ni se traduire par des conflits de valeurs ou de la géopolitique. Les États-Unis créent sans relâche une confrontation, tandis que la Chine devrait agir autrement et explorer la manière dont des pays avec différents systèmes politiques peuvent se respectent et coopérer – c’est une tâche difficile, mais cela vaut la peine d’essayer.

Nous pouvons prendre l’exemple du concept dominant de socialisme en Occident. Le concept d’égalité dans le système socialiste chinois a produit de nombreuses réalisations concrètes que peuvent comprendre les gens ordinaires en Occident. La pandémie a jeté une lumière étincelante sur les avantages du système socialiste chinois. 

La Chine respecte la vie et le droit des gens à la santé. Il essaie résolument de protéger les intérêts fondamentaux des gens en temps de crise. Au contraire, aux États-Unis, la lutte contre la pandémie a été entravée par son système, menacée par des intérêts partisans pendant les campagnes électorales et sujette à un concurrence entre capitaux. Il s’avère que les pauvres en sont les victimes. Dans la lutte contre cette pandémie, la société chinoise peut définitivement trouver des terrains d’entente avec les occidentaux.

Ce qui fonde aux yeux du peuple chinois la valeur de la direction du Parti communiste chinois (PCC) est que cette direction assure la supériorité du socialisme. Le PCC ne ressemble pas aux partis politiques occidentaux qui se concentrent sur les élections et ne répondent aux intérêts que de certains groupes. La mission du PCC est de rendre le pays fort, de répandre le bonheur parmi le peuple et de promouvoir la paix mondiale. 

Le CPC a dirigé le pays de telle sorte qu’il atteingne ses objectifs de développement. Pour être honnête, l’Occident n’a pas le droit de diaboliser le système politique chinois. Prenons un seul exemple: au cours des 30 dernières années, la Chine n’a jamais été impliquée dans une guerre. Quel grand pays occidental peut-il prétendre la même chose? Alors, pourquoi prétendent-ils que la Chine est agressive et offensive?

Les frictions idéologiques entre la Chine et l’Occident se reflètent principalement dans les différentes interprétations de la “liberté d’expression” et de l’intervention occidentale dans les affaires chinoises à cet égard. La Chine a la possibilité de réduire le nombre et l’intensité des frictions Chine-Ouest et de ne pas laisser ces conflits devenir un point central de friction dans les relations Chine-Ouest.

La Chine devrait coordonner l’article 1 et l’article 35 de sa Constitution et parvenir de ce fait au maximum de consensus social. D’une part, selon l’article 1, l’opinion en Chine doit respecter la Constitution et ne pas entrer en conflit avec le système politique fondamental de la Chine. D’un autre côté, selon l’article 35, le débat a besoin de plus de place à condition qu’il ne viole pas la Constitution. Peu importe les représentants du gouvernement ou les intellectuels organiques, ils devraient s’en tenir à ce principe et réduire les conflits internes. Cela nuira à l’excuse de l’ingérence extérieure dans les affaires chinoises.

Dans le domaine de la diplomatie, à mesure que la force et la confiance de la Chine augmenteront, nous renforcerons notre capacité à résister à la rhétorique anti-chinoise. Même si une propagande anti-chinoise apparaît dans le monde extérieur, il faut la considérer avec hauteur, afin que nous puissions réduire les frictions avec eux.

Dans une perspective à long terme, le processus de montée en puissance de la Chine doit inclure notre compatibilité des valeurs avec le monde extérieur. Cela apparaîtra lorsque nous manifesterons des preuves solides de nos actions justes. Cela viendra également de la prise d’initiatives appropriées pour faire face au monde extérieur et de la direction des relations de la Chine avec le monde, en particulier avec l’Occident. Les organes des États américains trouveront toujours des lacunes idéologiques à la Chine, mais la confrontation de leur valeur déclinante avec l’Occident n’est pas stratégiquement insurmontable. 

Peut-être devons-nous attacher une importance stratégique un peu plus importante à la confiance dans l’apaisement du conflit avec les valeurs occidentales. Cet ajustement profitera à notre stabilité interne et améliorera les relations diplomatiques. Il est nécessaire de faire prendre conscience aux États-Unis qu’il est coûteux de prétendre supprimer la Chine avec des outils idéologiques, et la politique chinoise désobligeante des États-Unis se révélera isolée.

C’est difficile. Cependant, ce n’est que lorsque les choses sont difficiles à accomplir qu’elles importent. C’est la sagesse du peuple chinois et le feu vert stratégique.

L’auteur est rédacteur en chef du Global Times. opinion@globaltimes.com.cn

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

Propagande anti-Chinoise, bien sûr, démontre bien que le régime capitaliste mondialisé n’aime pas la Chine. Parce que pourquoi pas diaboliser le Japon ou l’Inde? Pour ma part je ne vois pas comment s’est résolu, si cela est, dans ce pays les énormes problèmes d’inégalités sociales inhérentes à la dogmatique du capitalisme pour sa sauvegarde des sources d’enrichissement .C’est bien cela qui doit préoccuper le courant Révolutionnaire alors que la crise économique fait rage en Occident et qu’accentue la crise sanitaire . Je cible les impôts et taxes qui frappent lourdement ceux qui ne vivent que de leur travail et dont… Lire la suite »