Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Cuba et la Chine travaillent sur le premier pôle biotechnologique conjoint pour produire des médicaments

L’objectif du pôle est de développer, produire et commercialiser des médicaments obtenus à Cuba, d’une efficacité prouvée et d’une reconnaissance mondiale. Dans le récent questionnaire que j’ai rempli à propos de ma lecture du livre de Xi jinping “construisons ensemble une communauté de destin”, je terminais mes commentaires par la recommandation pour la Chine de s’associer de plus en plus étroitement à Cuba, parce que ce pays avait non seulement d’extraordinaires compétences mais avait acquis aux yeux de l’ensemble de la planète un rôle de caution morale et de désintéressement qui étaient pour la Chine masqué sous sa capacité commerciale. Si la Chine voulait réellement non seulement créer des relations gagnant-gagnant avec l’ensemble de la planète, mais aussi promouvoir un développement sud-sud, Cuba donnerait à ce projet sa véritable dimension humaine. Cela permettrait de faire entendre aux peuples rendus méfiants par l’exploitation et le néo-colonialisme, l’originalité de ce que propose la Chine, tirer du profit capitaliste ce qui jusqu’ici a été exigé du seul travail et des ressources pillées. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Auteur: Digital Writing | internet@granma.cu

12 mai 2020 12:05:00

La Chine et Cuba ont décidé d’accélérer un projet qui conduira au premier pôle conjoint de biotechnologie pour rechercher, développer, produire et commercialiser des médicaments produits dans l’État des Caraïbes, d’une efficacité prouvée et d’une reconnaissance mondiale.

Autour du projet , se sont réunis l’ambassadeur de l’île à Pékin, Carlos Miguel Pereira, et Huang Liansheng, président de la société Guangxi Fukang Medical Investment and Management Co Ltd; Ils ont convenu qu’il s’agissait d’un travail clé et prioritaire pour la coopération bilatérale.

Ils ont souligné l’importance de reprendre et de respecter les étapes précédemment convenues afin de procéder à la préparation des installations et au déploiement des experts cubains dans la nouvelle étape.

Pereira a estimé que la construction du pole biotechnologique ouvrira la voie à d’autres plans à grande échelle dans un secteur où les deux pays ont déjà des liens étroits.

Il a remercié les efforts du Guangxi Fukang pour lui donner une impulsion et a souligné sa plus grande pertinence car elle coïncide avec d’autres initiatives de Cuba et des plus hauts organes de la santé, de la science et de la technologie en Chine, visant à développer certains produits et thérapies qui peuvent être liés à la coopération. conjointement avec des pays tiers.

Pour sa part, Huang a indiqué que le projet est l’un des principaux qui se développe dans la région autonome du Guangxi Zhuang (sud), le gouvernement local a promis des politiques préférentielles, un soutien total et a déjà livré 33 hectares de terrain pour les premières installations.

En outre, il a fait le point sur les procédures et divers aspects liés à ce plan et s’est félicité de la proposition de l’ambassadeur de tenir plus tard une réunion avec des experts cubains sur des questions spécifiques.

Le pôle biotechnologique repose sur accord du groupe Biocubafarma et du Guangxi Fukang, et sera installé dans la zone de développement de Fangchenggang, qui a des perspectives pour devenir un pôle industriel expérimental dans la recherche et l’achat de médicaments pour la Chine et l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est.

Il comprend la construction d’une plateforme coopérative pour fournir de meilleurs services en santé publique et une entreprise commune qui développera des médicaments de la nation antillaise pour le cœur, les accidents vasculaires cérébraux et différents types de cancer, entre autres.

Les premiers produits comprendront de la mélangénine, de l’hébérferon, de la proctokinase et un vaccin thérapeutique contre l’hépatite B, tous avec des résultats prouvés et une large présence sur le marché mondial.

(Source: Prensa Latina)

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

Moi ce qui me pose question c’est la construction du labo et de la production en Chine, donc d’installer des chercheurs cubains en Chine. J’ai la désagréable impression que la Chine utilise à son profit les faiblesse cubaines conséquence de l’embargo US
La véritable aide chinoise aurait dû les conduire à faire cela à Cuba

D’ailleurs en FRANCE c’est blocus total sur les capacités de soins des cubains. Je pense aux capacités en matière de cancer ou les plaies variqueuses que l’on peut rellement soigner à !CYBA et sur lequel les médecins en FRANCE ne sont soit pas informés soit prévenus avec un sourire complice contre CUBA. Contre l’intérêt des français bien entendu. Faites connaître