Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La Chine peut résister aux mensonges américains à jet continu: éditorial du Global Times

Pour suivre dans différents médias, la “propagande” française et la “propagande” chinoise, je puis vous assurer que cette dernière est infiniment plus argumentée et intellectuellement subtile que celle qui nous est assénée. Il est toujours fait un effort culturel et dans les valeurs défendues, certes le patriotisme est exalté mais ce n’est pas aux dépends des autres peuples, au contraire, le Chinois y apparaît toujours comme curieux des coutumes étranges des occidentaux… Sans parler des subtils distinguos nous concernant : qu’est ce qui relève de l’intention, de l’action réelle ou du bluff intégral chez ces bellicistes créatures? Avec un calme déconcertant, les Chinois en sont à mettre en garde les USA: à force de jouer à ce petit jeu il se peut que nous nous méprenions sur vos intentions réelles et que nous pensions à une attaque nucléaire et comme nous avons tous les deux de quoi nous anéantir mutuellement avouez que ce serait dommage? On se croirait dans le docteur fol amour de Kubrick du côté occidental. Le Chinois moyen est visiblement moins pris pour un con intégral que le Français moyen et parfois cela donne lieu à de véritables créations artistiques comme dans la vidéo qui suit l’article (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Source: Global Times Publié: 2020/5/11 20:04:0411


Illustration: Liu Rui / GT

Au cours des deux derniers jours, la Chine a notifié plus de 20 cas locaux confirmés de COVID-19, tous provenant respectivement des deux chaînes infectieuses de Wuhan au Hubei et de Shulan à Jilin. Bien qu’il s’agisse de flambées sporadiques, le peuple chinois a prêté attention et a alerté. Lundi, Shulan a subi un état de quasi-verrouillage ou un état de «guerre».

Tant que la Chine peut repérer rapidement de nouveaux cas, rechercher des contacts étroits et prendre des mesures énergiques pour réduire la transmission du virus, les nouvelles chaînes infectieuses ne sont pas effrayantes. On peut s’attendre à ce que la prévention et la lutte contre les virus soient une guerre prolongée et nous devons être en mesure d’éliminer toutes les nouvelles chaînes infectieuses et de veiller à ce que la reprise du travail et de la production à l’échelle nationale ne soit pas beaucoup affectée.

Cette semaine, davantage de pays et de régions reprendront le travail et la production. Un nouveau défi est posé et il concerne le pays qui réussit le mieux à relancer l’économie. Les pays les plus touchés seront les États-Unis et la Chine. Les États-Unis se classent au premier rang en termes de nombre de cas confirmés et de décès, et ils tiendront également des élections présidentielles plus tard cette année. La Chine, en plus de gérer le contrôle des virus et la reprise du travail, a une tâche supplémentaire: gérer le jeu du blâme fou des États-Unis.

La dénonciation de la Chine par Washington a presque atteint le niveau d’une guerre d’opinion. Ce dernier essaiera tous les moyens possibles d’expédier de nouveaux crochets ou de recourir à d’anciennes accusations avec la confection de nouveaux détails. La Chine doit se préparer à ces assauts malveillants.

Peut-être que les États-Unis ne s’en tiendront pas à leurs accusations contre le laboratoire de Wuhan, mais continueront d’attaquer la Chine pour ses prétendues dissimulations de données au début de l’épidémie avec de nouvelles “preuves”. L’histoire de la dissimulation chinoise est ce qui convient le mieux aux récits occidentaux à long terme sur la Chine. Peu importe à quel point c’est faux, les gens de l’Ouest seront dupés pendant un certain temps.

Dans le passé, lorsque le gouvernement américain salissait la Chine, il se souciait de savoir si le peuple chinois y croirait. Mais maintenant, ce n’est même plus son problème . À de nombreuses reprises, Washington désormais savait que le peuple chinois ne le croirait pas, et pourtant, il a continué encore à noircir la Chine tant qu’il pourrait tromper certains Occidentaux et gagner des votes en sa faveur.

Selon les médias américains, le FBI et le département américain de la Sécurité intérieure s’apprêtent à lancer un nouvel oxymore indiquant que la Chine s’efforce de voler la recherche américaine sur les vaccins COVID-19. Il est prévisible que Washington jouira encore plus d’écho propagandiste pour attaquer davantage la Chine, comme accuser la Chine d’entraver la reprise de la production américaine, accuser la Chine d’utiliser le COVID-19 pour intervenir dans l’élection présidentielle américaine et affirmer que la Chine a saboté l’Accord commercial sino-américain de phase un.

Les États-Unis disposent de nombreux outils pour diffuser des rumeurs. Le président américain, le secrétaire d’État américain et les sénateurs américains sont devenus des forces politiques, des médias et des ONG, des forces sociales. Les États-Unis ont également de nombreux alliés et partisans en Occident. Toutes ces forces forment un groupe auto-motivé lié par des intérêts politiques et un système de valeurs.

Ce sera la tâche à long terme de la Chine de présenter des faits concrets, des preuves scientifiques et la moralité pour démonter les mensonges américains. Nous devons également envisager la situation où d’autres pays, en plus des États-Unis, “accueillent” également les rumeurs anti-Chine. C’est également important. Parfois, il est facile de voir à travers une rumeur, mais elle peut encore se propager car il existe un environnement politique et psychologique qui accueille une telle rumeur.

Il s’agit d’un test long et complet pour la Chine pour lutter contre la diffamation américaine. La Chine a fait du bon travail en termes de développement national et de lutte contre le COVID-19. Le processus de lutte contre les attaques américaines est l’appui sur le processus de montée en puissance de la Chine plus largement accepté par le monde. La Chine est forcément le vainqueur ultime car le développement de la Chine est imparable. Nous sommes sincèrement attachés à une situation gagnant-gagnant avec le monde, car c’est le seul choix pour la Chine et le monde.

petit opéra sur le coronavirus en Chine …

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

Quel opéra ! Très émouvant. Quel contraste entre cette reconnaissance officielle de la lutte d’un peuple et du PCC contre l’épidémie et notre absence de décision chez nous. Toujours pas de masques distribués par l’Etat, risque de pénurie d’anesthésiants pour la deuxième vague, plus de masques FFP2 pour les infirmières libérales, pas d’actions concrètes du PCF et de leurs alliés de couloirs. Chez nous l’actualité est la reprise des activités commerciales de loisirs, restos, tourisme, maquillage, coiffeurs, sport sur les plages, les producteurs, les soignants, les salariés en arrière plan, l’ouverture des resto préoccupe toujours plus que la réquisition et… Lire la suite »