Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire…

CINÉMA Elsa et Aragon par Agnès Varda

“Elsa la Rose”, d’Agnès Varda (1966)

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments