Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Des dizaines de partis communistes et ouvriers réclament des mesures urgentes pour protéger la santé et les droits des peuples

Texte très important dont on peut s’étonner qu’une fois de plus le parti communiste français ne l’ai pas signé… Dans un moment où non seulement tout le monde découvre “l’utilité” de la classe ouvrière et des couches à qui est réservée la précarité, les bas salaires, qu’on envoie comme en France “au front ” de l’épidémie sans armes ni protection. Un moment où l’on voit bien que le capital va continuer à leur faire payer sa crise, nous sommes tous d’accord sur le diagnostic, sur le fait que la classe ouvrière et les couches populaires sont la garantie de nos véritables libertés, alors je demande pourquoi le pCF n’a pas signé ce texte? (note de Danielle Bleitrach , traduction de Marianne Dunlop)

https://inter.kke.gr/ru/articles/–01253/

73 partis communistes et ouvriers du monde entier ont signé une déclaration commune sur la situation dans le monde causée par la pandémie du nouveau coronavirus. Dans une déclaration commune initiée par le Parti communiste de Grèce, les partis communistes, premièrement, déclarent leur soutien aux médecins et infirmières, ainsi qu’à ceux qui ont été infectés par cette maladie, et deuxièmement, condamnent les énormes lacunes du système de santé publique qui sont le résultat d’une politique anti-populaire sur la commercialisation et la privatisation des soins de santé pour soutenir la rentabilité des groupes monopolistiques détenus par les gouvernements à grande capitalisation.

Ils soulignent que cette situation montre la nature antisociale du capitalisme, ainsi que la pertinence et la supériorité de la société socialiste. Les partis communistes et ouvriers exigent que toutes les mesures nécessaires soient prises pour lutter contre l’épidémie, en soutenant et en renforçant les systèmes de santé publique.

Ce qui suit est le texte intégral de la déclaration commune, ainsi que les signatures des partis:

Partis communistes et ouvriers

Mesures d’urgence pour protéger la santé des personnes et les droits des travailleurs

Nous, les partis communistes et ouvriers, avec un sens des responsabilités envers nos peuples, déclarons que nous sommes ici, au premier plan de la lutte pour prendre des mesures immédiates pour protéger la santé et les droits de la classe ouvrière et des couches populaires, nous sommes partout!

Nous exprimons notre sincère gratitude aux médecins et infirmières, au personnel des hôpitaux et des institutions médicales qui sont aux prises avec ce gros problème.

Nous exprimons notre solidarité avec ceux qui ont souffert de la pandémie de CoVID-19 et leur souhaitons un prompt rétablissement de cette maladie.

Nous saluons les pays qui développent une solidarité avec les pays les plus touchés par le coronavirus, comme l’envoi de protections et de professionnels de la santé de pays comme la Chine, Cuba et la Russie, actions qui contrebalancent l’inaction de l’Union européenne.

Les dangers de la pandémie de CoVID-19 démontrent les faiblesses tragiques et profondes du système de santé dans tous les pays capitalistes qui étaient connues avant l’arrivée du coronavirus. Ces défauts ne sont pas apparus par hasard; ils sont le résultat des politiques anti-populaires menées par les gouvernements des grands capitaux pour commercialiser et privatiser le système de santé, et pour soutenir la rentabilité des associations monopolistiques. Cette politique annule l’énorme potentiel scientifique et technique disponible aujourd’hui pour couvrir tous les besoins des populations en matière de prévention et de soins.

L’expérience d’aujourd’hui révèle la nature antisociale et parasitaire du capitalisme et démontre la supériorité et la pertinence du socialisme et de la planification scientifique centralisée, dont le critère est les besoins des personnes, et qui peuvent fournir des soins médicaux d’urgence et la prévention, les hôpitaux, le personnel médical et paramédical, les médicaments, les laboratoires, les recherches en laboratoire et tout le reste de ce qui est nécessaire pour répondre aux besoins constants et urgents des populations dans le domaine de la santé.

Le ralentissement préexistant de la croissance économique mondiale se poursuit aujourd’hui en raison de la propagation du coronavirus, ce qui augmente le risque d’une nouvelle crise dans la période à venir. Malgré l’appel à l’union des gouvernements au service du grand capital, ils fournissent un soutien financier aux associations monopolistiques et s’efforcent une fois de plus de transférer le fardeau de la crise sur les travailleurs et les autres couches populaires. Les travailleurs et les peuples ne peuvent et ne doivent pas payer plus cher!

La «responsabilité individuelle» ne peut pas être utilisée comme excuse pour ignorer la responsabilité de l’État et du gouvernement. Aujourd’hui, l’adoption des mesures nécessaires nécessite la lutte des peuples contre une politique de soutien aux groupes monopolistiques, mettant les besoins et la santé des peuples sur l’autel du profit capitaliste.

Les partis communistes et ouvriers exigent l’adoption immédiate de toutes les mesures nécessaires pour lutter contre l’épidémie, notamment:

    Financement public immédiat des systèmes de santé publique, nomination de médecins et d’infirmières permanents, qui auront un ensemble complet de droits. Répondre à tous les besoins dans les unités de soins intensifs et de réanimation et fournir l’infrastructure nécessaire au bon fonctionnement des services de santé publique et de la recherche.

    Délivrance immédiate et gratuite par l’État à la population de tous les moyens nécessaires de prévention et de protection (masques, gants, antiseptiques, etc.) et de lutte contre la spéculation. Fourniture immédiate de mesures de protection à tout le personnel médical qui met sa vie et sa santé en danger en combattant le coronavirus dans les hôpitaux.

    Protéger les revenus et les droits des travailleurs. Mettre un terme à l’arbitraire du capital qui, sous le prétexte de l’épidémie de CoVID-19, procède à des licenciements massifs et tente de violer les droits concernant les salaires, les heures de travail, les congés et autres droits des travailleurs. Prendre des mesures immédiates pour protéger les travailleurs sur le lieu de travail.

    · Non à la violation des droits démocratiques des peuples sous prétexte du coronavirus.

Abolir toutes les sanctions et mesures d’isolement économique, qui dans cette situation sont encore plus injustes et criminelles et compliquent la vie des peuples des pays contre lesquels elles sont dirigées, prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et la vie des peuples.

    Nous disons non aux interventions impérialistes et aux exercices militaires, tels que ceux menés par l’OTAN, et demandons que les ressources du gouvernement soient réorientées vers les besoins des peuples, c’est-à-dire pour financer les systèmes de santé et la sécurité sociale.

        Parti communiste d’Albanie

        Parti communiste d’Argentine

        Parti communiste d’Arménie

        Parti communiste d’Australie

        Parti du travail d’Autriche

        Parti communiste d’Azerbaidjan

        Parti communiste du Bangladesh

        Parti communiste de Belgique

        Parti communiste brésilien

        Parti communiste britannique

        Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne

        Union des communistes de Bulgarie

        Parti des communistes bulgares

        Parti communiste du Canada

        Parti communiste du Chili

        Parti socialiste des travailleurs de Croatie

        Parti communiste de Cuba

        AKEL, Chypre

        Parti communiste de Bohême et Moravie

        Parti communiste au Danemark

        Parti communiste égyptien

        Parti communiste de Finlande

        Pôle de renaissance communiste en France

        Parti communiste unifié de Géorgie

        Parti communiste allemand

        Parti communiste de Grèce

        Parti des travailleurs hongrois

        Parti communiste indien

        Parti communiste de l’Inde (marxiste)

        Parti Tudeh d’Iran

        Parti des travailleurs d’Irlande

        Parti communiste d’Irlande

        Parti communiste d’Israël

        Parti communiste (Italie)

        Parti communiste jordanien

        Mouvement socialiste du Kazakhstan

        Parti des travailleurs de Corée

        Parti communiste libanais

        Parti socialiste (Lituanie)

        Parti communiste de Malte

        Parti communiste du Mexique

        Parti socialiste populaire – Association politique nationale, Mexique

        Parti communiste du Népal

        Parti communiste de Norvège

        Nouveau Parti communiste des Pays-Bas

        Parti communiste du Pakistan

        Parti du peuple palestinien

        Parti communiste palestinien

        Parti communiste paraguayen

        Parti communiste de Pologne

        Parti communiste portugais

        Parti communiste des Philippines [PKP 1930]

        Parti communiste de Porto Rico

        Parti socialiste roumain

        Parti communiste de la Fédération de Russie

        Parti des travailleurs communistes russes

        Parti communiste de l’Union soviétique

        Nouveau Parti communiste de Yougoslavie

        Communistes de Serbie

        Parti communiste de Slovaquie

        Parti communiste sud-africain

        Parti communiste d’Espagne

        Parti communiste des travailleurs d’Espagne

        Communistes de Catalogne

        Parti communiste du Swaziland

        Parti communiste de Suède

        Parti communiste soudanais

        Parti communiste syrien

        Parti communiste de Turquie

        Parti communiste d’Ukraine

        Union des communistes d’Ukraine

        Parti communiste américain

        Parti communiste du Venezuela

26/3/2020

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

“Lénine réveille toi, ils sont devenus fous!!”
Mais pourquoi cela ne les choque-t-il pas de ne pas être présents sur cet appel?

Bonjour
Le groupe communiste à l’assemblée nationale a fait des propositions dans le même sens. Je comprend pas pourquoi il manque la signature du PCF.

Moi, entend que communiste membre du PCF JE SIGNE CE COMMUNIQUÉ ET JE SOUHAITE QUE TOUS LES MEMBRES DU PCF EN FACE AUTAN