Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

OMS: Les jeunes ne sont pas “invincibles” et pourraient finir par être hospitalisés pendant des semaines pour le virus ou même mourir

depuis le début de cette épidémie, le coup de la mort réservée au vieux chinois ne me convainc pas… Cela me rappelle le sida, la conviction d’un mal réservé aux homosexuels dont certains n’étaient pas loin de penser qu’ils l’avaient bien cherché, voir que c’était un châtiment divin, se heurte à ma conception de l’espèce humaine et de la profonde solidarité qui unit entre eux qu’ils le veuillent ou non les êtres humains, leur rapport à la nature comme à leur propre nature qui est sociale. Dès le début j’ai pensé à me protéger mais aussi pour protéger les autres, les plus jeunes. Ce n’est pas de la bonté d’âme et pour survivre j’ai toujours pensé qu’il fallait s’occuper des autres, pour être libre ne pas se fier à un ego que rien ne peut rassasier, bref être comme Marx, selon Jenny: “un grand égoïste qui ne pense qu’aux autres” … Le contraire du capitaliste, un philanthrope qui finit toujours par choisir le massacre des autres pour sa propre survie. Ici l’idée forte que quand la première rangée des plus faible est abattue, celle qui suit est moins protégée.Ce qu’on parfaitement compris les Chinois quand ils se sont réjouis d’avoir sauvé un centenaire. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Publié:20 mars 2020 17:27 GMT

Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que même si vous vous portez bien, vos décisions pourraient coûter la vie à quelqu’un d’autre.

Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a transmis ce vendredi un message aux jeunes. ” Vous n’êtes pas invincible ” , a- t-il déclaré, affirmant que le nouveau coronavirus est capable de les mettre à l’hôpital, où ils peuvent rester hospitalisés “pendant des semaines”, voire les tuer.

“Même si vous ne tombez pas malade, les décisions que vous prenez quant à savoir où aller peuvent être une question de vie ou de mort pour quelqu’un d’autre”, a-t-il averti. 

“Les données de nombreux pays montrent clairement que les personnes de moins de 50 ans représentent une proportion importante des patients nécessitant une hospitalisation”, a ajouté le responsable.

Les scientifiques expliquent pourquoi Covid-19 n'est pas une arme de laboratoire biologique

Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné que chaque jour la communauté scientifique obtient plus de données sur le SRAS-CoV-2 et la maladie qu’il provoque, et l’une des choses qui est déjà claire est que “malgré le fait que les personnes âgées subissent le plus grand impact , les jeunes ne sont pas en sécurité non plus “.

Le directeur de l’OMS a déjà décrit la pandémie actuelle comme “la crise sanitaire mondiale de notre époque” et “transmis un message simple à tous les pays: tests, tests, tests”, soulignant que sans tests spécifiques pour détecter le coronavirus en l’organisme ne peut garantir l’isolement des personnes infectées et il ne sera pas possible de rompre la chaîne de transmission.

  • À ce jour, plus de 263 000 cas  du nouveau corinavirus et  plus de 11 000 décès ont été enregistrés dans le monde  , selon les données du Johns Hopkins Center for Systems Science and Engineering (USA).
  • La semaine dernière, la Commission nationale chinoise de la santé a  déclaré  que le pays asiatique avait dépassé le pic de l’épidémie de coronavirus, tandis que l’OMS a  averti  que maintenant “l’épicentre de la pandémie” est l’Europe.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

En voyage en Asie du Sud est, je constate que la solidarité l’emporte avec un port des masques largement dominant, y compris au Laos, pays ‘on encore touché par l’ épidémie.