Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Mardi 17 décembre, deuxième jour de confinement, mes tendances à l’autoritarisme s’exaspèrent.

Je veux sur ce blog adopter une attitude que j’espère raisonnable mais mes tendances à l’autoritarisme se confirment. Le chat tente de résister mais il sent bien qu’il ne faut pas me contrarier. Un froncement de sourcil et il obtempère : il sait que je ne suis qu’un distributeur de croquettes.

Une attitude rationnelle: je suis d’accord avec Amar Bellal quand il insiste sur la nécessité d’obéir aux directives gouvernementales en mettant l’accent (un tantinet gaullien) sur le caractère positif du dernier discours du chef de l’Etat et la nécessité de “rester chez soi”. Je suis en général d’accord avec Amar. Ses combats pour la science, la rationalité, la laïcité, le progrès et contre tous les obscurantismes sont une référence communiste dans laquelle je me reconnais plus que jamais. Sa revue est ce qui se fait de mieux dans le parti. Mais, car il y a un mais, je trouve qu’il n’insiste pas assez sur la nécessité de régler les comptes après.

Par exemple quand je lis cette information:

La présidente de la métropole et du département Martine Vassal a été testée positive au coronavirus, annonce Le Figaro ce mardi. La candidate LR à la mairie de Marseille a été placée dans le service d’infectiologie de l’IHU du professeur Didier Raoult. Elle a notamment été en contact les jours précédents avec le député Guy Teissier, un colisitier lui aussi touché.Selon un de ses proches, cité par le quotidien, l’élue reste « sereine » et « confiante ». « La présidente du département des Bouches-du-Rhône et de la métropole continue à suivre de près toutes les mesures mises en œuvre au niveau territorial par les autorités », précise-t-il.

je ne peux m’empêcher de penser que ces gens-là seront très vite soignés, pris en charge alors qu’ils ont contribué à la destruction de l’hôpital public. Pendant ce temps là il y a non seulement tous les SDF dans les rues de Marseille dont je me demande ce qu’ils deviennent ou même des tas de petites gens qui ne savent pas qui prévenir et qui n’ont même pas accès à internet pour une permission de sortie. Je ne veux pas oublier.

Et même maintenant je n’aurais rien contre une surveillance active de la valse des étiquettes et tous les passe-droits. Les salariés que l’on maintient au boulot. Sans parler de l’exigence d’une véritable prise en compte de tous les laissés pour compte.Bref l’appel à la mobilisation de la FSM me parait raisonnable au vu de ce qu’ils sont.

Je voudrais bien que l’on se souvienne qu’ils ont voulu employer le 49.3 pour forcer nos résistances à la privatisation de notre protection sociale. Qu’ils l’ont fait en parlant d’égalité et en dénonçant “les régimes spéciaux qui , comme par hasard se retrouvent pour la plupart mobilisés pour assurer notre survie collective en temps de crise.

Il y a le cas Agnès Buzyn, je ne sais pas ce qui est plus haissable chez ces gens-là de ce qu’ils sont capables de faire et de l’auto-commisération qu’ils éprouvent pour eux sans jamais penser aux vitimes de leur lâcheté, de leur goût du pouvoir.

Donc je suis d’accord avec Amar et bien de mes camarades qui se sentent responsables et invitent chacun à agir en faveur de la vie… je redécouvre l’essentiel, ce qu nous caractérise nous communistes c’est l’amour de la vie… à en mourir et en ce moment chaque nouvelle d’une sortie de crise m’est un bonheur. ce qui domine d’ailleurs c’est cette fraternité mais aussi ce refus de fermer les yeux sur ce qu’ils ont fait et ce dont ils sont capables.

Mais l’équilibre est difficile à trouver et hier j’ai failli péter les plombs devant trois de mes amies pour lesquelles j’éprouve beaucoup de tendresse mais qui m’horripilent pour manifester l’art de tomber soit dans le refus de la discipline soit dans le complotisme et donc in fine ne tireront peut-être pas partie des leçons de la période. Paradoxalement alors qu’elles sont aux antipodes les unes des autres, elles ont des traits communs, une sorte d’anarchisme et le refus obstiné d’accepter la moindre discipline .

La première est une bonne élève depuis toujours, elle a une mémoire d’enfer, retient toutes les dates et j’apprécie d’ordinaire quelqu’un qui a l’esprit aussi structuré dans l’espace et dans le temps. Elle a un coeur d’or, c’est d’ailleurs le trait commun aux trois, ça et une intense curiosité, un esprit aventureux. Mais celle-ci est d’un anti-communisme inébranlable ce qui ne l’empêche pas parfois de voter communiste et de vivre depuis plus de trente ans avec une communiste. Simplement elle ne peut s’empêcher de parler du goulag à chaque occasion et en ce moment elle continue à manifester une antipathie pour la CHine qui frise le racisme pur et simple. Déjà en temps ordinaires c’est pénible mais en ce moment ça devient intolérable, d’habitude je m’amuse à la contredire sur le mode intellectuel mais là je ne me sens pas disposée à des joutes verbales. Je me dis cette femme intelligente va sortir de cet épisode aussi raciste, aussi stupidement anti-collectiviste qu’elle y est rentrée.

Et il faut dire que de mon côté, je ne supporte plus mais alors plus du tout ceux qui me font le coup de la démocratie contre la Chine ou contre Cuba, au lieu de faire leur autocritique sur toutes les imbécillités qu’ils ont déjà dites en se croyant des esprits “libres” alors qu’ils ne cesse de biberonner ce que leur fait ingurgiter l’idéologie dominante. Leurs antipathies, leur prescience sur le danger chinois répond comme en écho à toutes les tables rondes de BMTV , de C dans l’air où quelques fanatiques dont les rangs se sont clairsemés qui viennent nous expliquer que le gouvernement qui nous laisse sans masque, sans tests de dépistage sauf s’il s’agit d’élus LR marseillais sait mieux gérer la crise que le “chinois dictatorial et imprévoyant”…

Autre aspectcommun et non des moins irritants des trois, elles ne lisent aucun des nombreux articles de mon blogs, elles adorent mes posts, c’est la seule chose qu’elles daignent lire et elles me répondent en citant des articles sur des sujets que j’ai abordé mais qu’elles ont relevé ailleurs. Ce qui devient non seulement vexant à la fin mais qui m’irrite parce que soit il s’agit d’une littérature complotiste, soit de la presse bourgeoise qui nous fait tout gober et qui oeuvre à tout sauf à préparer un nouvel état de la conscience.

La seconde elle était en plein combat sur les retraites, sur l’affaire Assange ce qui déjà la prédisposait non sans raison à voir partout des complots de la CIA, elle y mettait la fougue et le courage dont elle déborde. L’affaire du coronavirus est venu l’arrêter en plein vol et hier elle s’est mise à délirer: non seulement il n’y aurait pas d’épidémie, mais les anglais eux qui étaient malins continuaient à renforcer leur économie et leurs oeuvres perverses pendant que la France s’enfonçait dans son confinement. Bref j’ai reconnu immédiatement les obsessions de The saker, de toute l’extrême-droite si répandue chez ses amis gilets jaunes et j’ai du l’arrêter.

La troisième a pris pour les deux autres alors que c’est la plus innocente, elle est convaincue de ce qu’il faut faire à ces gens-là, le goulag lui parait trop humain, elle propose de recréer la guillotine sur la place dite de la Concorde… Elle n’a jamais nié au contraire l’existence d’une épidémie, elle est même totalement obsédée mais à sa manière elle ne contrôle pas plus ses sources d’information sans se souvenir le moins du monde qu’elle nous a déjà avec ces principes fait une crise de véganisme qui devait l’empêcher de prendre tous les médicaments pour le coeur, la tension, le cholestérol dont elle a besoin, sans parler de sa campagne contre les vaccinations. Donc je voudrais endiguer ce flot d’informations incontrôlées mais il n’y a rien à faire, encore une d’ailleurs quine lis jamais les articles de mon blog que je sélectionne pourtant consciencieusement pour éviter rumeurs et xénophobie au profit d’un combat de classe de bon aloi. Ainsi j’ai traduit du russe un article sur l’achat massif par les américains des armes à feu, c’était un article intelligent qui essayait de comprendre au lieu de ricaner, comprendre à la fois les racines culturelles et ce qui était du à l’incapacité des dirigeants. C’est pourtant un enjeu dont m’ont convaincue les Cubains, et je sais à quel point il faut me prémunir contre une joie débile quand je vois s’écrouler les tours de l’empire un 11 septembre ou pire encore ne pas voir avec plaisir se gonfler le nombre des victimes de l’épidémie à New York… cela dit les yankees sont de sacrés con d’élire Trump et nous Macron…

Parce que ne nous faisons pas meilleure que nous ne le sommes : Elle ne lit jamais aucun de mes articles mais elle me balance sur le même sujet ce qui se fait de pire et ça c’est vexant. Si je suis communiste c’est que je hais l’injustice a fortiori quand j’en suis victime.

Résultat elle a pris pour les deux autres et tant d’autres qui racontent sans malice n’importe quoi… Je commence fort.

ce n’est rien en comparaison de tous ces gens de bonne volonté. I y a tant de choses qui se confirment entre nous, par exemple la collaboration avec marianne, nos valeurs communes. Il y a mêmes des rencontres récentes qui se sont en quelque sorte cristallisées, nous nous comprenons à demi-mot, nous avons les mêmes combats, Michel, Yannick, Frank et tant d’autres. Mes amies qui hier m’ont fait péter les plombs, comprises, mais mes tendances à l’autoritarisme “tais-toi et marche” ne s’améliorent pas! le confinement risque d’avoir des effets détestables, et nous ne sommes que le deuxième jour , il en reste au minimum 14 et plus si affinité avec cette merde de coronavirus

Je vais sortir de là avec un toc: je me lave désormais les mains toutes les cinq minutes.

Danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

petite question en passant par rapport à la lecture de ton blog: comment c’est effectué le transfert des lecteurs vers le nouveau blog après maintenant un mois et demi d’existence? Perte, gain..?

Bonjour Danielle. J’aimerais accéder directement à ton Blog, mais impossible car bloquée. Je partage cependant régulièrement tes articles sur ma page facebook. Ce gouvernement nous prend pour des crétin-e-s, des débiles. Mais le comportement d’un certain nombre de personnes qui dévalisent les magasins, ou ne suivent pas les consignes de précaution, ne constitue pas un modèle de responsabilité, de civisme. Etait-il cependant nécessaire de déployer tant de policiers pour imposer aux gens de respecter ces consignes, lesquels policiers se comportent de façon autoritaire et parfois brutale, ce “Nous sommes en guerre” a provoqué la panique, empêchant d’appeler à la réflexion.… Lire la suite »

Je dois aller sur ton ancien blog et cliquer sur le lien pour accéder à ton nouveau Blog. Je viens de m’inscrire à la liste de diffusion, mais je ne sais comment m’abonner.