Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Royaume-Uni: Assange maltraité en prison après une audience d’extradition

Il est de plus en plus clair que les conditions inhumaines qu’Assange subit en prison sont destinées à le briser et interdisent qu’i ait un procès équitable. La pression monte dans le monde entier contre ce qui s’avère une véritable infamie en violation de tous les principes démocratiques les plus hautement affirmés. (note et traduction de danielle Bleitrach)

Non seulement il lui a été passé les menottes 11 fois, mais son dossier lui a été confisqué après le premier jour de l’audience à Woolwich.

Les avocats du fondateur de Wikileaks , Julian Assange, ont dénoncé mardi les conditions dans lesquelles leur client avait été maltraité en prison après avoir quitté l’audience d’extradition qui s’est tenue au Woolwich Crown Court de Londres.

EN RELATION: 

Le procès d’Assange pour extradition aux États-Unis commence à Londres

“Assange a été menotté 11 fois, déshabillé deux fois et a vu son dossier confisqué”, a déclaré son avocat Edward Fitzgerald.

“Les dossiers, que le prisonnier lisait au tribunal lundi, ont été confisqués par les gardiens lors de son retour en prison. Cette même nuit, il a été placé dans cinq cellules différentes”, a-t-il ajouté.

L’équipe de défense d’Assange a demandé à la juge Vanessa Baraitser d’examiner un tel traitement car il portait atteinte à son “droit à un procès équitable et à sa capacité de participer à la procédure”.

Lawyers for WikiLeaks founder Julian Assange told a London court in a trial to decide whether he will be extradited to the US to face espionage charges that he was handcuffed 11 times, stripped naked twice and had his case files confiscated in prison #Assange #WikiLeaks

View image on Twitter

14:37 PM – Feb 25, 2020Twitter Ads info and privacySee BlueprintGreece’s other Tweets

Cette opinion a également été appuyée par James Lewis QC, l’avocat de la Reine, qui représente les autorités américaines dans cette affaire.

“Je ne veux pas que Assange soit détenu dans un état ou subisse un traitement qui compromette son droit à un procès équitable.”

En réponse à la plainte, la juge Baraitser a déclaré qu’elle n’avait pas “le pouvoir légal de commenter ou de statuer sur les conditions d’Assange”, mais a encouragé l’équipe de défense “à soulever officiellement la question auprès de la prison”.

“Je pense que tout le monde est d’accord pour dire qu’il s’agit d’une audience équitable”, a déclaré Baraitser, en concluant que “je m’attendrais à ce qu’Assange soit traité d’une manière qui protège son droit à un procès équitable”.

Étant donné que l’administration de Donald Trump a désigné Assange comme un ennemi des États-Unis qui “doit être abattu”, ses avocats ont été défendus que sa vie pourrait être en danger s’il était contraint à un procès aux États-Unis.

https://www.telesurenglish.net/news/assange-abused-in-prison-after-first-day-of-extradition-hearing-20200225-0006.html?fbclid=IwAR3XXR_imzZDMvVkUNYZOB_1pl3ic1DXFbkIxBiulrUnbJXPDxMd_hF8sf0

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

L’extradition de Assange serait une honte pour la Grande Bretagne et la France doit accorder le statut de réfugié à Assange.

Ce lache de Macron pourrait au moins se racheter de sa lamentable presidence.

C’est drôle, la CIA et le gouvernement américain peuvent espionner à tout va, déboulonner un gouvernement qui n’est pas à leur convenance sans qu’il y ai de conséquences graves pour eux, mais dès qu’une personne dénonce leurs petites combines, c’est un criminel, espion… Il faut sauver Assange

Honte au Royaume-Uni d être à la botte des USA pour persécuter Assange d une manière ignoble.

Toutes celles ou ceux (tribunaux/politicien.ne.s//juristes/ matons/flics etc- – -) qui depuis des mois et des années s’acharnent à détruire Julian Assange se fatiguent EN PURE PERTE; à supposer qu’ils y parviennent (ce que nous ne laisserons pas faire!!!) J. Assange est devenu un symbole de nos droits et nos libertés et ce n’est certes pas aujourd’hui, alors qu’un peu partout la chienlit fasciste refait surface, que nous allons capituler. Or donc, ennemi.e.s acharné.e.s de nos droits (presse/info/déplacements etc) ne vous êtes-vous pas suffisamment roulés dans la fange, que vous persistiez de la sorte dans vos nauséabondes démarches? Dans votre répugnant… Lire la suite »