Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

L’analyse chinoise : Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?

Marc Harpon m’a dit l’autre jour “ce sont tes amis chinois”, j’ai été un peu étonnée parce je n’éprouve rien de cette foi du charbonnier qui m’emplissait devant les Soviétiques ou les Cubains, je me sens totalement libre de tout engagement devant la politique chinoise mais Marc n’a pas tort j’ai de la sympathie pour les Chinois, leur civilisation me passionne et il me semble que c’est un des peuples dont les réactions me sont les plus proches, paradoxalement plus que les Soviétiques et même les Cubains.  peut-être même que je leur suis reconnaissante de ne pas éprouver les passions qui hier m’ont soulevée face à l’héroïsme soviétique ou cubain. J’estime les Chinois, leur capacité collective à faire face à tous les défis avec lucidité et une énergie stupéfiante mais j’ai appris à n’aimer que des individus et à respecter la souveraineté des peuples. j’apprécie cette relation apaisée qui me permet de goûter ce qu’il apportent . Ce qui me plaît par dessus tout chez eux est leur mélange de pragmatisme et de capacité dialectique dans la rencontre avec les autres, ils savent où ils sont et de c efait réagissent avec une intelligence rafraichissante dans la période historique de connerie généralisée qui est la notre. de surcroit la traduction de leur texte donne un charme désuet à leurs analyses…

Comment ne pas partager leur étonnement devant les moeurs “démocratiques” étasuniennes qui se nourrissent de bellicisme. Comment un processus démocratique a-t-il besoin d’être constamment sous perfusion d’Apocalypse Now? Une nation envieuse  toujours à la recherche des tâches sur le soleil disait je crois José Marti qui s’y connaissait. A ce style flamboyant de l’apôtre cubain, le chinois oppose un ton dubitatif, du genre “Est-ce que vous allez continuer comme ça à surenchérir entre Républicains et Démocrates, en tous les cas nous en tirons les conséquences parce que la survie de la nation chinoise en dépend”…

Et puis il y a de la profondeur dans cette mise à distance, elle nous contraint à nous interroger sur le fait que dans nos pays occidentaux nous poussons la mauvaise éducation jusqu’à considérer  que malgré ses imperfections manifestes nous n’ayons pas à nous demander si notre organisation politique est satifaisante pour les autres quelles que soient les retombées qu’ils en subissent. C’est même ce que nous appellons la Démocratie et les imperfections du système atteignent leur niveau le plus élevé en période de compétition électorale, là nous devenons littéralement intenables et comme nous sommes tout le temps en période électorale nous donnons le tournis au reste de la planète.  Les Chinois nous considèrent avec un mélange de fatalisme et d’inquiétude en estimant une fois pour toute que notre occiput peut être de type inférieur et que de multiples erreurs de jugement peuvent en résulter qu’il faut s’en prémunir comme des crues dévastatrices du fleuve jaune. Un bon gouvernement chinois est celui qui prévoit les débordements…

L’analyse chinoise : Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?

Le 12 septembre, 8 candidats républicains aux élections présidentielles des Etats-Unis de 2012 ont participé encore une fois aux débats sur la politique à Tampa en Floride. Le problème économique demeurait un sujet de discussion principal. Et l’attaque dénuée de tout fondement contre la Chine est un jeu favori auquel ont toujours recours ces politiciens américains, chaque fois qu’ils sont engagés dans les élections présidentielles.

La preuve la plus typique est Willard Mitt Romney, candidat républicain aux élections présidentielles de 2012 et ancien gouverneur de l’état du Massachusetts. Au fur et à mesure que Rick Perry, gouverneur de Texas s’est porté candidat républicain aux élections présidentielles, M. Romney semble se trouver dans une position moins favorable et alors il a élevé la voix contre la Chine. Ces jours-ci, il a prétendu que les Etats-Unis devraient limiter leurs échanges commerciaux avec la Chine, car la Chine a adopté une multitude de stratégies pillardes : le « vol » de brevets, le défaut dans l’application de contrats, l’autorisation donnée à l’ouverture de faux apple store et l’importation interdite de certains produits et services américains. M.Romney a dit qu’il ne peut pas accepter une telle politique commerciale de « capitulation », ajoutant que s’il devient le maître de la Maison blanche, il fera de la Chine un «pays manipulateur de taux de change ». Il a encore proposé de mettre en place une « zone économique de Reagan » pour sanctionner la Chine.

Mais quand il a effectué une visite en Chine en décembre 2006 en sa qualité de gouverneur de l’état du Massachusetts, ce même M. Romney a dit que le grand développement de la Chine a forcé l’admiration du monde et que le développement des relations de partenariat entre les Etats-Unis et la Chine sera dans l’intérêt des peuples des deux pays et est favorable à la paix mondiale. Il a dit encore que l’ état du Massachustts est disposé à élargir sa coopération mutuellement bénéfique avec la Chine sur la base actuelle, etc.

Une telle manière d’Interpréter les choses selon son bon plaisir découle de la politique américaine même, Les Etats-Unis sont un pays ayant besoin de chercher un adversaire en tout temps et en tout lieu. Surtout pendant les élections présidentielles, des propos insensés et arrogants sont proférés, que ce soit par des républicains ou par des démocrates, cela pour détourner les regards des Américains de la crise et pour servir les intérêts exclusifs d’un seul parti.

Avec l’évolution de la situation des élections, la Chine pourrait encore devenir un sujet de discussion lors des débats entre politiciens américains. Est-ce que les dirigeants américains vont adopter une attitude encore plus dure envers la Chine, face à la critique des républicains ? En tout cas, nous devrons travailler plus assidûment à des fins de développement, en gardant un esprit lucide. Cela est dans l’intérêt à long terme de la nation chinoise.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments